Vous trouverez ici d’autres publications au sujet du répertoire grêle.

Publications concernant la procédure de classification

Comment des produits font-ils leur entrée dans le répertoire grêle ?

Tous les produits listés ont été testés avec preuves à l'appui. Les modules photovoltaïques et les modules solaires thermiques constituent une exception : s’ils disposent d’un revêtement en verre de sécurité trempé de 4 mm au moins, ils ne requièrent pas de test avant inscription.

Comment les matériaux testés à la grêle sont-ils classés ?

L’inscription au répertoire grêle requiert une expertise d'un organisme reconnu par l'AEAI.

Comment les installations de protection supplémentaires sont-elles mises en œuvre ?

Les éléments de construction sensibles peuvent aussi être protégés par le montage de produits et matériaux résistants, des treillis par exemple pour les coupoles d'éclairage.

Comment la qualité des essais à la grêle est-elle garantie ?

Tous les 18 mois, des essais circulaires sont effectués à des fins d’assurance qualité. Tous les organismes d’essai testent la résistance à la grêle d’éprouvettes identiques et rédigent un rapport d'essai qui est ensuite analysé et évalué par l'AEAI. Les essais circulaires ont démontré qu’il existe des différences dans la force d’impact. L’AEAI a donc défini des domaines de tolérance contraignants. Autre mesure d’assurance qualité, un échange d'expériences entre les organises d’essai a également lieu chaque année.

Comment les volets et les collecteurs thermiques tubulaires sont-ils testés ?

Publications spécialisées

Informations techniques pour les architectes, les projeteurs et les propriétaires de bâtiment concernant la résistance à la grêle de matériaux de revêtement des façades ventilées (« Ventilator », magazine de l’association professionnelle suisse pour des façades ventilées, 2017)

Numéro spécial « Naturgefahren » du journal « Handelszeitung », 2015

Cahier spécial de « Schadenprisma » le magazine des assureurs privés allemands pour la prévention des dommages et de recherche concernant les dommages, 2008